Infiltration locale des eaux de pluie

Le développement urbain entraîne bien souvent la disparition de milieux naturels. Ces derniers sont alors remplacés par des surfaces artificielles telles que des routes, des stationnements et des bâtiments. Ces changements au niveau de l’utilisation du sol ne sont pas sans conséquence pour le régime hydrologique!

Contrairement à la voirie et aux toitures, les milieux naturels sont perméables, c’est-à-dire qu’ils permettent l’infiltration d’une proportion significative des eaux provenant des précipitations dans le sol. Cette infiltration est cruciale pour la régulation du débit des rivières. En effet, l’eau ayant percolé sous terre, tout comme le ruissellement de surface, trouve son chemin jusqu’à un cours d’eau. Or, dans le sol et les nappes d’eau souterraines, l’eau se déplace à une vitesse beaucoup plus lente qu’à la surface. Cela permet ainsi d’atténuer la variation du débit d’un cours d’eau en assurant un apport hydrique constant.

Conséquences de l'imperméabilisation des sols sur les cours d'eau:

  • Accroît le débit des crues et peut mener à des problèmes d’érosion et d’inondation.
  • Entraîne des étiages plus sévères, puisque les apports d’eau souterrains sont moins importants.
  • Altère la qualité de l'eau la qualité de l’eau puisque l’eau qui ruisselle à la surface du sol peut entraîner avec elle des sédiments et des contaminants tels que le sable, le sel de déglaçage ainsi que le phosphore et l’azote contenus dans les engrais.

 

Où va l’eau des pluies ?

Source: MDDEP (2011). Guide de gestion des eaux pluviales

Dans un milieu naturel :

·         Infiltration profonde : 10 à 40%

·         Infiltration superficielle : 20 à 30%

·         Évaporation : 40 à 50%

·         Ruissellement de surface : 1%

Dans un quartier de faible à moyenne densité (typique de la banlieue) :

·         Infiltration profonde : 20 à 30%

·         Infiltration superficielle : 0 à 30%

·         Évaporation : 20 à 30%

·         Ruissellement de surface : 20 à 30%

Source: MAMROT (2011). Guide de gestion des eaux de pluies

 

Comment favoriser l’infiltration de l’eau dans le sol?

 

Plusieurs types d'aménagement qui favorisent l’infiltration de l’eau pluviale dans le sol s’offrent aux propriétaires afin de les aider à limiter leur impact sur les cours d’eau :

1. Plantez des arbres

Une des méthodes les plus simples permettant de restreindre le ruissellement de l'eau en surface consiste à planter des arbres et à conserver ceux existants. Le feuillage interceptera une part des précipitations alors que les racines faciliteront l’infiltration du ruissellement de surface dans le sol.

2. Maintenez une bande riveraine végétalisée

Une bande riveraine végétalisée ralentira le ruissellement pluvial et favorisera l’infiltration de l’eau de pluie dans le sol.

3. Utilisez des matériaux perméables pour aménager votre stationnement

Il existe plusieurs types de pavage perméable avec lesquels vous pouvez aménager votre stationnement : béton et asphalte poreux, pavés végétaux, pavés alvéolés. Pour en savoir davantage et pour connaître les principaux fournisseurs de matériaux perméables, consultez le document "Matériaux réfléchissants et perméables pour contrer les îlots de chaleur urbains" produit par le Conseil régional de l’environnement de Montréal. 

Source: MAMROT, 2010

4. Aménagez un jardin de pluie

Aménagez des jardins de pluies dans les zones de dépression de votre terrain. Cette méthode consiste à aménager un espace végétalisé sur un lit de terreau sablonneux afin de permettre une bonne infiltration de l’eau. Vous donnerez du même coup une valeur esthétique à votre propriété.

Pour en savoir comment aménager un jardin de pluie, consultez la page Internet de la Société canadienne d’hypothèque et de logement.

Source : Union Saint-Laurent Grands Lacs, 2010

5. Procurez-vous un récupérateur d’eau de pluie

Branché sur votre gouttière, le baril d’eau de pluie pour permettra d’arroser votre jardin et de laver votre voiture à l’aide de l’eau récoltée par votre toiture. Tout en restreignant votre consommation en eau potable, vous réduirez le ruissellement pluvial sur votre propriété. Pour plus de résultats, dirigez votre trop-plein vers une plate-bande végétalisée ou vers un jardin de pluie.

Source : Union Saint-Laurent Grands Lacs, 2010