Actualités

De nombreuses municipalités québécoises doivent composer avec une problématique d’installations sanitaires non-conformes. Il s’agit malheureusement d’une situation largement répandue, surtout dans les plus petites municipalités qui ont un manque de ressources humaines pour faire les inventaires, les inspections ainsi que l’application règlementaire.

Face à ce constat et considérant l’impact considérable que peuvent avoir des installations non-conforme sur la qualité des eaux de surface,  le Regroupement des organismes de bassins versants du Québec (ROBVQ) a mis sur pied une boîte à outils pour les municipalités entièrement dédiée à la gestion des installations sanitaires. Cet outil vise l’accompagnement des municipalités dans l’adoption de programmes de gestion des fosses septiques. Plus précisément, il offre  de l’information concrète aux municipalités qui souhaitant réaliser ces actions :

  • Dresser le portrait initial des installations sanitaires des résidences isolées
  • Instaurer une vidange collective
  • Procéder à des inspections préventives et un suivi des conditions d'exploitation
  • Mettre aux normes des installations à l’aide d’incitatifs financiers
  • Informer la population

 

Vous trouverez cette boîte à outils du ROBVQ en cliquant sur le lien suivant :

https://www.robvq.qc.ca/guides/eaux_usees_domestiques

 

     

     

             

 

Le COBAMIL organise la 1ère édition du Gala Flamb’EAU, sous la présidence d’honneur de M. Guy Charbonneau, maire de Sainte-Anne-des-Plaines. Cet événement, animé par des artistes de renom, permettra d’honorer tous les acteurs de l’eau de la Couronne nord qui agissent pour la protection de cette précieuse ressource. Ainsi, le COBAMIL souhaite, lors de ce gala, rendre hommage à ceux et celles qui réalisent et font la promotion des actions de notre Plan directeur de l’eau (PDE). Lancé en juin 2015, ce plan régional concerne quatre grands enjeux de l’eau et met de l’avant 45 actions à réaliser pour protéger l'eau.

 

Cliquez ici pour consulter la liste des actions du PDE

 

QUI HONORONS-NOUS?

Le COBAMIL a élaboré un programme de reconnaissance pour les intervenants du territoire, afin de mettre en lumière ceux et celles qui agissent pour la cause de l’eau. Il s’adresse tant aux gens des secteurs municipal, agricole, industriel, institutionnel et communautaire. Ce programme comporte deux types de reconnaissance distincts : les Porteurs de flamb’EAU ainsi que les Gardiens de l’eau.     

 

PORTEUR DE FLAMB'EAU

Le Porteur de flamb’EAU est un acteur du territoire d’intervention du COBAMIL. Qu’il soit issu du secteur économique, municipal, agricole ou communautaire, le Porteur de flamb’EAU connaît l’importance de préserver nos ressources en eau et est un vecteur d’action et de changement. En cela, le Porteur de flamb’EAU:

  •       A réalisé ou réalise actuellement une ou des actions du Plan directeur de l’eau;
  •       Fait rayonner publiquement ses actions ainsi que l’importance de préserver les ressources en eau;
  •       Incite ses pairs à agir, à prendre le flambeau;
  •       Consigne cette mise en œuvre d’actions dans une entente de bassin

 

GARDIEN DE L’EAU

Le Gardien de l’eau est un individu, une institution, un organisme ou une entreprise qui, à titre de Porteur de flamb'EAU, a réalisé de façon exceptionnelle plusieurs actions du PDE du COBAMIL. Ses actions rayonnent dans la Couronne nord de Montréal et il est une source d’inspiration pour ses pairs.

Vous pouvez participer de deux façons à cet événement: en déposant une candidature comme Porteur de flamb'Eau ou Gardien ou de l'eau et/ou en vous procurant vos billets pour cette soirée festive. Le formulaire de candidature est disponible en ligne et doit nous être soumis au plus tard le 3 avril 2017.

 

Cliquer ici pour accéder au formulaire de candidature

 

BILLETS

Deux types de billets sont disponibles en ligne sur le site lepointdevente.com:

  • Gala en soirée - 75 $ (60 $ pour les membres)
  • Billet VIP incluant un cocktail dînatoire - 150 $ (120 $ pour les membres)

 

Nous vous offrons également la possibilité de devenir partenaire de cet événement. Toutes les informations dans le plan de visibilité de l'événement!

Au plaisir de vous y voir en grand nombre!

Le COBAMIL vous invite à soumettre votre candidature pour deux postes estivaux bien différents:

 

Travailler au COBAMIL, c'est profiter d'un bel environnement de travail et acquérir une expérience concrète en lien avec son cheminement scolaire.

Tous les détails dans les PDF descriptifs. Ces postes sont ouverts aux étudiants admissibles à la subvention Emploi été Canada

o    Avoir 30 ans ou moins

o    Avoir été inscrit comme étudiant à temps plein pendant l’année scolaire précédente

o    Avoir l’intention de poursuivre ses études à temps plein après cet emploi

o    Être citoyen canadien ou résident permanent

 

Un grand merci à tous les photographes qui partagent leurs oeuvres avec le COBAMIL!

 

Marie-Lise Beaudin - Coksi Photographe

www.flickr.com/photos/coksi/

 

Fabienne Blanchet

www.flickr.com/photos/132826134@N04/

 

Michel Perron - Flore du Québec

http://floreduquebec.ca/

 

Francis Lépine - Biosphère Photographie

http://biospherephotographie.ca/

 

 

 

 

Le projet « Grand nettoyage de la rivière du Chêne » déposé au Fonds communautaire AVIVA par le Conseil des bassins versants des Mille-Îles (COBAMIL), a été retenu par le jury. Lauréat dans la catégorie Résilience communautaire, le COBAMIL recevra 50 000 $ pour aller de l’avant avec le nettoyage de la rivière en 2017, en partenariat avec les Villes de Saint-Eustache et de Mirabel.

Le COBAMIL remporte le concours du Fonds communautaire AVIVA pour une deuxième année consécutive. « L’année dernière, c’est le Grand nettoyage de la rivière Mascouche qui avait retenu l’attention du jury. Ce projet a été un franc succès! Nous avons récupéré 8,6 tonnes métriques de débris anthropiques en parcourant la rivière en canot. De toute évidence, le jury a été impressionné par nos résultats et il en redemande! » explique fièrement madame Elsa Dufresne-Arbique, directrice générale de l’organisme.

Au courant du mois d’octobre dernier, un concours de popularité s’est déroulé sur les réseaux sociaux, ce qui a permis au COBAMIL de se classer parmi les finalistes grâce au vote populaire. La communauté s’est rapidement mobilisée pour appuyer le projet, ce qui a permis au COBAMIL d’accumuler  près de  onze mille votes. Les Villes de Saint-Eustache et de Mirabel ont d’ailleurs participé à faire lever le vote en faveur de ce projet commun.

Le projet

Tout d’abord, le COBAMIL projette de nettoyer les berges et le lit de la rivière du Chêne à l’été 2017. Les déchets pouvant être enlevés manuellement, donc sans machinerie lourde, seront visés tout particulièrement par ce projet. De concert avec la communauté, l’équipe du COBAMIL souhaite ainsi sortir des milliers de kilogrammes de déchets de la rivière.

Afin de faire participer la communauté dans la mise en valeur de ce cours d’eau, différentes activités sont au programme. Une descente en canot au printemps 2017 sera le moment propice pour lancer officiellement le projet. De plus, une corvée citoyenne dans chacune des municipalités sera organisée, permettant aux citoyens de contribuer à ce projet rassembleur.

 

Une rivière au coeur du patrimoine régional

La rivière du Chêne, qui traverse le Vieux Saint-Eustache, est au cœur du patrimoine culturel et historique des Basses-Laurentides. D’ailleurs la présence du célèbre Moulin Légaré aux abords de cette rivière en témoigne! La mise en valeur de ce cours d’eau contribuera sans aucun doute à faire briller les attraits de la région, appréciée pour son histoire et son terroir.

C’est donc avec enthousiasme et fierté que le COBAMIL participera activement à la valorisation de la rivière du Chêne, afin que les citoyens de la région redécouvrent leur rivière et bénéficient à la fois du patrimoine naturel et culturel de leur territoire.

 

 

Le samedi 1er octobre à l’occasion des Journées de la Culture, le COBAMIL et la SODAM soulignaient le dévoilement de l’œuvre d’art créée dans le cadre du projet de « Grand Nettoyage de la rivière Mascouche », réalisé grâce au Fonds communautaire AVIVA. 

 

 

Durant les mois de juin, juillet et août 2016, l’équipe du COBAMIL a parcourru un tronçon de la rivière Mascouche en canot pour y récupérer les débris anthropiques. Ce projet, lauréat dans la catégorie Résilience communautairedu Fonds communautaire AVIVA, visait tout particulièrement les déchets pouvant être enlevés manuellement, sans machinerie lourde.

De concert avec la communauté, les représentants de la Ville de Mascouche et leurs partenaires, l'équipe du COBAMIL a retiré plus de 5,1 tonnes métriques de déchets de la rivière: métal, pneus, bâches, meubles, béton, bois traité, pots de peinture, etc. À ce chiffre s'ajoutent près de 3 500 kg de déchets récupérés lors de la corvée citoyenne de juin. Un grand total de plus de 8 tonnes métriques ( 8000 kg) de déchets a ainsi été enlevé de notre environnement!

 

Pour visionner les photos du projet

 

 

 

Médiation culturelle et création artistique

Éric Nado, sculpteur-assembleur, a procédé à la création d’une œuvre artistique unique, créée à partir des matériaux extraits de la rivière. Ce volet artistique et culturel du projet a été rendu possible grâce à la participation de la SODAM, organisme local ayant à son actif de nombreuses réalisations.

Des questions? Écrivez-nous à info@cobamil.ca 

 

 

 

 

Le COBAMIL est fier d’annoncer le lancement officiel de ses nouvelles capsules web. Diffusées lors d’un événement festif, ces cinq courtes vidéos présentent les axes d’intervention prioritaire du Plan directeur de l’eau (PDE) 2015-2020 de la zone des Mille-Îles ainsi que le témoignage des porteurs de flambEAU. Le COBAMIL souhaite, à l’aide de ces capsules vidéo, stimuler l’engagement des acteurs du territoire en matière de gestion de l’eau, tout en mettant de l’avant le travail des intervenants qui s’impliquent activement pour la cause de l’eau.

C’est grâce à l’implication du milieu artistique et culturel que la conception de ces vidéos a été rendue possible. Mentionnons la participation de Carl Tétreault à l’animation, d’Alexis Côté de l’organisme Art Partage à la réalisation et de l’équipe de la SODAM à la coordination.

 

Cette animation du COBAMIL présente les 4 axes d'interventions prioritaires du Plan directeur de l'eau de la zone des Mille-Îles ainsi que les Porteurs de flambEAU du territoire.

Cette capsule vidéo vous présente le témoignage de Monsieur Pierre Charron, maire de la Ville de Saint-Eustache. Monsieur Charron nous raconte comment la Ville participe à la mise en oeuvre du Plan directeur de l'eau, ce qui lui a valu le titre de Porteur de FlambEAU. Cette capsule vidéo a été réalisée par Alexis Côté à la direction artistique et Carl Tétreault à l'animation.

Cette capsule vidéo présente le témoignage de Madame Magali Noiseux-Laurin de la ferme familiale la Sapinière à Mirabel. Magali nous raconte comment sa famille est devenue Porteur de flambEAU.

Cette capsule vidéo présente le témoignage de Monsieur Paul Larocque, préfet de la MRC Thérèse-De Blainville. Monsieur Larocque nous parle du projet de modélisation et caractérisation de la dynamique fluviale de la rivière aux Chiens pour lequel il a reçu le titre de Porteur de flamBEAU.

Cette capsule vidéo présente le témoignage de Monsieur Denis Fyfe, président du Centre d'interprétation de l'eau - C.I.EAU. Monsieur Fyfe nous raconte de quelle manière il contribue à la mise en oeuvre du Plan directeur de l'eau, ce pour quoi il a été nommé porteur de flambEAU.

 

 

Pondaison de tortues: appel à la vigilance auprès des automobilistes

Parc national d’Oka – 9 juin 2016 - Le Conseil des bassins versants des Mille-Îles (COBAMIL), la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ) et la Fondation TD des amis de l’environnement (FAE TD) sensibilisent les automobilistes du parc national d’Oka au risque accru de mortalité routière des tortues durant la pondaison et soulignent l’implantation de sites de ponte alternatifs et sécuritaires.

 

 

Grâce à un don de 5 000 $ de la Fondation TD des amis de l’environnement au COBAMIL, des panneaux d’interprétation et de signalisation routière ont été installés au parc national d’Oka le mois dernier en vue d’informer les usagers de la problématique et des bons comportements à adopter. Le parc national d’Oka et le COBAMIL ont également procédé à l’aménagement de sites de ponte alternatifs et sécuritaires à proximité du chemin des Collines. Ceux-ci seront inspectés régulièrement afin d’y repérer la présence de nouveaux nids et pour les protéger de la prédation des nombreux ratons laveurs.

La saison de la ponte, qui se déroule aux environs du mois de juin, correspond à une période de grande affluence au parc national d’Oka. Or, les femelles sont attirées par la chaleur de l’asphalte et du gravier en bordure de la route, espace qu’elles perçoivent comme favorable pour la ponte.

Les partenaires du projet lancent un appel à la vigilance auprès des automobilistes du parc : « Les mortalités causées par le passage des voitures peuvent avoir un impact crucial sur la survie des populations entières de tortues. En effet, celles-ci doivent attendre d’avoir environ 10 ans avant de pouvoir pondre. Et, parmi les œufs pondus, moins de 1 individu sur 100 atteint l’âge adulte », nous informe Mathieu Lemay, technicien en milieu naturel au parc national d’Oka.

Le territoire du parc d’Oka est reconnu pour la richesse de sa biodiversité faunique. On y retrouve de nombreux reptiles et amphibiens, dont plusieurs espèces de tortues protégées sous la Loi sur les espèces en péril du gouvernement fédéral ou la Loi sur les espèces menacées ou vulnérables du gouvernement provincial. Outre la tortue serpentine, on y retrouve la tortue peinte, la tortue géographique ainsi que la tortue des bois.  

À propos du parc national d’Oka

Situé à deux pas de la région métropolitaine, le parc national d'Oka se démarque par la richesse de son patrimoine historique et naturel. D'une superficie totale de 23,7 km2, sa composition floristique lui confère une diversité biologique parmi les plus riches à ce niveau au Québec. Plusieurs centaines de milliers de visiteurs fréquentent le parc annuellement, ce qui représente un double défi : s'assurer que ce fort achalandage ait un impact minimal sur le milieu et tenter de faire découvrir les richesses que protège le parc. 

À propos de la Fondation TD des amis de l’environnement

La Fondation TD des amis de l'environnement (FAE TD) est fière d'offrir un financement qui permet de soutenir un éventail incroyable de programmes environnementaux locaux partout au Canada, comme des projets de verdissement de cours d'école, de conservation de l'énergie, de plantation d'arbres et de sensibilisation à l'environnement. 

 

Organisés conjointement par le COBAMIL et Abrinord, les Cafés-causeries sont des événements favorisant l’échange et le partage d’expériences sur des sujets relatifs à la gestion intégrée de l’eau. Ils s’adressent à divers groupes d’acteurs de l’eau (municipalités, industries, agriculteurs, golfs, etc.) et abordent les sujets qui vous intéressent. N’hésitez pas à nous contacter pour obtenir de plus amples informations ou pour nous transmettre vos suggestions.

19 MAI 2016- GESTION DES EAUX PLUVIALES

 

DÉMARCHE MUNICIPALE DE GESTION DES EAUX PLUVIALES

Jean Hubert, urbaniste à la MRC de D’Autray

La Ville de Saint-Gabriel a élaboré en 2013 un projet expérimental de jardin de pluie en lien avec la restructuration d’un secteur d’intérêt patrimonial. Si la conception de ce projet mérite son lot d’attention, c’est surtout les effets de sa mise en oeuvre qui ont fait l’objet du récit.

 

PRATIQUES DE GESTION OPTIMALE DES EAUX PLUVIALES : L’EXEMPLE DU MARCHÉ PUBLIC DE LONGUEUIL

Mario Gendron et Pascale Rouillée, Vinci Consultants

Il existe de nombreuses pratiques de gestion des eaux pluviales. Cette présentation porte sur plusieurs techniques, qui ont été combinées en un seul lieu, offrant ainsi une gestion optimale des eaux pluviales et une signature particulière à ce lieu public. 

Télécharger la présentation

 

 
 
MERCI À NOTRE COMMANDITAIRE OR                                                 MERCI À NOTRE COMMANDITAIRE ARGENT
                                                                              

DÉMARCHE MUNICIPALE DE GESTION DES EAUX PLUVIALES

Jean Hubert, urbaniste à la MRC de D’Autray

La Ville de Saint-Gabriel a élaboré en 2013 un projet expérimental de jardin de pluie en lien avec la restructuration d’un secteur d’intérêt patrimonial. Si la conception de ce projet mérite son lot d’attention, c’est surtout les effets de sa mise en oeuvre qui feront l’objet du récit.

 

PRATIQUES DE GESTION OPTIMALE DES EAUX PLUVIALES : L’EXEMPLE DU MARCHÉ PUBLIC DE LONGUEUIL

Marie Dugué, ingénieure associée chez Vinci Consultants

Il existe de nombreuses pratiques de gestion des eaux pluviales. Cette présentation portera sur plusieurs techniques, qui ont été combinées en un seul lieu, offrant ainsi une gestion optimale des eaux pluviales et une signature particulière à ce lieu public. Mme Dugué parlera aussi brièvement du Fonds Municipal Vert.